19 carats !

19 carats !

Dans un Signal Iduna Park plein à craquer, le Borussia Dortmund n’avait pas de quoi s’inquiéter, puisque son jeune buteur a encore assuré. Il a fait une nouvelle victime et, cette fois, c’est la bande à Neymar qui a fait les frais.

Dans un match en terre allemande, où dès la présentation des deux équipes nous avons pu voir un sourire sur les lèvres du prodige Norvégien Haaland Erling Braüt, le BVB a déjoué les pronostics en s’imposant contre des Parisiens (2-1) qui commencent d’ailleurs à nous habituer à ces contre-performances.

Peut-être que les esprits vikings ont sifflé l’issue du match à leur rejeton. Arrivé en provenance de RB Salzbourg cet hiver, il n’a cessé d’offrir du spectacle aux fans du BVB Dortmund en marquant au moins un but dans chacune des rencontres auxquelles il a participé. Aujourd’hui, il était titulaire face à l’équipe française à savoir le Paris SG qui selon plus d’un est victime d’une malédiction car, on se le rappelle, le Paris SG depuis tantôt trois ans sort toujours en (8) huitième de finale de la plus grande compétition européenne.

Haaland, qui brillait déjà en phase de poule avec son ancienne équipe de RB Salzbourg, a profité de son transfert au BVB Dortmund pour engranger encore plus de buts. Il est bien décidé de poursuivre sa lutte pour le titre de meilleur buteur de la Ligue des champions, même si le bavarois Robert Lewandowski le talonne. Ils sont actuellement co-meilleurs buteurs avec 10 réalisations chacun.

Revenons-en aux faits. Si l’on se fie aux statistiques, les français ont eu une légère avance sur les allemands qui ont fini tout de même par l’emporter avec notamment un Haaland splendide en seconde période.

À la 69e minute de jeu, le norvégien s’est jeté pour reprendre une déviation de Rafael Guerrero et battre du même coup le portier Keylor Navas. Mais, six minutes plus tard, la superstar brésilienne en la personne de Neymar a ramené ses pairs dans le match à la suite d’un caviar délivré par Kylian Mbappé.

Paris, après ce but, aurait pu peser pour prendre l’avantage, mais ce fut le contraire car deux minutes après l’égalisation, le diamant brut Norvégien n’avait pas encore dit son dernier mot. En effet à la 77e minute de jeu, il va enfoncer les Parisiens une seconde fois sur une frappe sublime et limpide du pied gauche qui va se loger sous la barre transversale de Keylor. Ce qui porta le score à deux à un en faveur des Borussens. Et Haaland a terminé homme du match. On peut dire qu’il est entrain de vivre un rêve avec le Borussia Dortmund et nous espérons qu’il ne va pas s’arrêter en cours de route, pour le plaisir de nombreux fans et connaisseurs du ballon rond.

Riguerson Alexandre

Collaborateur

Collaborez avec nous, envoyez vos textes à l'adresse [email protected]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please wait...

Inscrivez-vous à notre lettre d'information

Voulez vous être notifié de nos derniers articles? Entrez votre nom et votre adresse électronique.