Confinement : Quand les couples et les célibataires sont dans le même bateau

Confinement : Quand les couples et les célibataires sont dans le même bateau

D’un côté, pour certaines filles, vivre seulement avec l’idée d’être confinée est dejà une charge trop lourde à porter, un veritable fardeau. Sans oublier l’absence des câlins, des caresses et des sorties romantiques. D’un autre côté, certains garçons célibataires qui nourrissaient l’idée de pouvoir dragouiller certaines demoiselles dans les rues au jour le jour, se trouvent confrontés à un problème majeur, irritant et pathétique : le confinement.

L’heure est grave pour les célibataires

Toute personne qui vit en solo a déjà au moins une fois rêvé de se réveiller un beau matin et de recevoir un petit message romantique très chaleureux et réconfortant. Mais malheureusement, tous n’ont pas cette chance. De ce fait, les célibataires (hommes et femmes), vivent quotidiennement des séances de drague dans le but de trouver l’âme-soeur idéale. Nombre d’entre eux voyaient sans doute l’arrivée du printemps d’un bon œil. Prendre un verre sur une terrasse ensoleillée ou se balader sur une place avec une personne qu’on vient de rencontrer comporte un côté très plaisant. Mais à cause de la pandémie de la COVID-19 et la distanciation sociale, cela est maintenant impossible.

Il est vrai qu’avant la pandémie les choses n’étaient pas plus simple pour les célibataires. Ils ont dû assister à des mariages, des fêtes entre couples etc. Et pourtant, être célibataire n’a jamais été plus pesant qu’en ce moment de la pandémie. Ils se retrouvent coincés seuls dans leur appartement avec un portable en main, et hésitent parfois entre jouer à des jeux vidéos ou regarder des memes sur les réseaux sociaux. Aucun message du genre « Tu me manques » ou « Après le confinement on passera des moments merveilleux ». Alors que c’est précisément en ce moment qu’ils aimeraient avoir un partenaire.

Quand le coronavirus sépare les couples

N’était ce pas le confinement, tout aurait commencé dans un coin de rue, dans un bar ou sur une place avec un simple «Salut, ça va?». La suite, en revanche, aurait été plus chic. Dîner romantique, randonnée, siroter un cocktail, une bière et admirer les étoiles ensemble. Tout serait tellement merveilleux. À un mètre de distance, la conversation n’en aurait été que plus sacrée, chaleureuse. Mais comment aboutir à de telles conclusions sachant que les mesures annoncées dans le monde pour enrayer la propagation de la pandémie, compromettent toute stratégie de rencontre et obligent les amoureux à se lamenter avec aigreur dans leur petit coin ?

A l’heure du confinement, les couples qui vivent séparément tente de faire avec… est-ce qu’ils y arrivent ?

Télétravail pour certains, déplacements réduits au strict nécessaire pour d’autres, rencontre entre amoureux prohibées : pointer le bout de son nez dehors sans (réelle) justification sera désormais sanctionné.  Alors quelle est la situation des amoureux ?

Le confinement est une situation à double tranchant pour les couples, car il peut avoir des conséquences positives comme négatives sur les relations amoureuses. Et pour cause: loin des yeux loin du coeur. S’habituer à vivre loin l’un de l’autre peut générer une remise en question des sentiments, tout comme la séparation peut également permettre de redécouvrir le manque de l’autre et d’apprendre à l’aimer de façon différente.

Si le confinement enfonce les célibataires encore plus dans le gouffre de la solitude, les couples qui vivent séparément eux aussi font face à un problème majeur. La distance. On ne s’adapte pas à l’absence de sa partenaire du jour au lendemain. Et malgré l’ensemble des moyens de communication et toutes les nouvelles technologies, la solitude sentimentale reste un cauchemar pour les amoureux qui sont confinés séparément. Ils étaient déjà habitué à des câlins et des sorties romantiques. Aujourd’hui, ils se sentent seuls, il leur manque quelques choses, quelqu’un et ils sont en permanence en pleine tristesse amoureuse. Donc pour les couples aussi, parfois jouer à des jeux vidéos ou matter des memes n’est pas à exclure.

Marckenley Élie

Marckenley Elie est un passionné de la lecture. Rédacteur en chef de Sun Variété, il pense qu'on peut lutter contre la désinformation qui est toxique et meurtrière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please wait...

Inscrivez-vous à notre lettre d'information

Voulez vous être notifié de nos derniers articles? Entrez votre nom et votre adresse électronique.