Déconfinement : avec un faible système sanitaire, Haïti veut jouer dans la cour des grands

Déconfinement : avec un faible système sanitaire, Haïti veut jouer dans la cour des grands

Il est vrai que la nouvelle de la réouverture des ports, des écoles et des églises a été pour plus d’un une nouvelle rassérenante. Les religieux, les élèves et les étudiants vont pouvoir vaquer à leurs occupations et apparemment, tout le monde sortirait gagnant. Mais qu’en est-il du coronavirus qui est toujours dans nos parages et qui ne cesse d’enlever le souffle de vie à nos frères et soeurs ?

Aujourd’hui, alors que le coronavirus est loin d’être à son terme dans le pays, le président Jovenel Moïse et son gouvernement décident de rouvrir vaguement nos ports avec des pays qui ne sont même pas arrivés à contenir le virus. Suite aux recommandations des autorités sanitaires, le président a promis à la population un retour normal des activités, pile au moment où elle devait craindre la pandémie du coronavirus. Avec un système sanitaire qui ne fait pas le poids, tenant compte du nombre de personnes guéries qui est largement inférieur à celui des personnes infectées, le président Jovenel Moïse au lieu de proposer de nouvelles stratégies pour contenir la pandémie du coronavirus, préfère pousser la population dans un abîme, où elle n’est pas prête d’en sortir.

Avec plus de 6000 personnes infectées au coronavirus et plus de 100 morts, le pays est sur le point de connaître une heure sombre de son existence. À l’église et à l’école, les gens se tiennent toujours à moins d’un mètre de distance, parce que ce sont des endroits qui ont l’habitude de réunir énormément de personnes. Or, la mesure de barrière la plus sûre pour éviter de contracter la pandémie, est la distanciation sociale. Comment donc demander à des élèves et à des étudiants, de se tenir à plus d’un mètre de distance, dans une salle coincée et remplie de gens ? Nous savons aussi que les deux premiers cas de coronavirus recensés dans le pays, ont contracté le virus à l’étranger. Maintenant Comment être sûr que tous ceux qui entrent au pays ne sont pas infectés, sachant que notre système sanitaire n’est pas du tout à la hauteur.

Nous risquons gros avec la réouverture de nos ports, sachant qu’une poussée préoccupante de Covid-19 aux Etats-Unis a été signalée par les autorités sanitaires américaines le mercredi 24 juin : les autorités ont dénombré près de 36 000 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures. La Covid-19 continue de frapper et la menace reste encore très importante aux États-Unis où notamment trois États majeurs ont décidé de se reconfiner : le Texas, la Californie et la Floride. Si Haïti est deconfiné, le virus circule pourtant toujours.

Le jour arrivera où les haïtiens vont enfin pouvoir retrouver un semblant de « vie normale », mais nous devons craindre avec ce déconfinement précipité, une deuxième vague sur tout le territoire. Oui la joie de pouvoir retrouver sa liberté se comprend, mais nous devons apprendre à vivre avec le coronavirus en mettant en place un bon système sanitaire.Les gestes barrières devront continuer à être appliqués ; le port d’un masque, une hygiène stricte et la distanciation sociale seront les meilleurs moyens de pouvoir entamer le déconfinement sur tout le territoire.

Marckenley Élie

Marckenley Elie, est un communicateur social et un orateur très prometteur. Il est passionné de lecture et amoureux de l'écriture. Jeune poète et Romancier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please wait...

Inscrivez-vous à notre lettre d'information

Voulez vous être notifié de nos derniers articles? Entrez votre nom et votre adresse électronique.