Démission de Bartomeu : bilan et conséquences sur les années à venir

Démission de Bartomeu : bilan et conséquences sur les années à venir

La nouvelle a été annoncée en fin d’après-midi du 27 octobre 2020 ! Josep Maria Bartomeu n’est plus à la tête de la direction du Barça.

Ex président par intérim en 2014 suite à la démission de Sandro Rosell et élu par les Socios en 2015, Bartomeu vient de jeter l’éponge en conférence de presse suite à la décision de la Generalitat (les autorités catalanes) de ne pas annuler ou du moins repousser le référendum annoncé à cause de la situation sanitaire après que la motion de Censure ait récolté le nombre de signatures requises. Si le triplé Coupe du Roi, Liga et league des champignons a favorisé son élection à la présidence du Barça, Bartoméu est contraint de quitter la commande du navire après avoir enchaîné maintes défaites et erreurs.

Il faut mentionner que Bartomeu a annoncé sa démission ainsi que celle de tous les membres de sa direction. En attendant les prochaines élections qui normalement devrait avoir lieu dans 2 mois, le Barça est maintenant dirigé par une commission intérimaire ayant pour président un dénommé Carles Tusquets. Dans cet article, on va essayer d’analyser la gestion du club sur Bartomeu et voir les conséquences éventuelles de la démission de ce dernier.

Bilan

Josep Maria Bartomeu a passé près de six ans à diriger le Barça, la gestion a été pour la plupart désastreuse tant au niveau des transferts qu’au niveau des décisions. Ce fut l’un des présidents les plus décriés de l’histoire du Club, que ce soit par les fans dans le monde entier avec des hashtag #BartomeuOut ou par des critiques dans la presse surtout après l’affaire Messi.


Dans ce bilan, les peu de choses positives que l’on peut mettre à son actif sont le triplé historique remporté en 2015, qui est d’ailleurs l’argument le plus solide de la victoire aux élections de Bartomeu sur son rival Joan Laporta, ainsi que les trois autres trophées de liga et les trois Coupes du Roi remportées en 2016, 2017 et 2018. On peut aussi noter le projet Espai Barça qui est le projet de reconstruction du Camp Nou ainsi que des autres infrastructures du club, financé par Goldman Sachs même si ce projet pourrait être désapprouvé par les Socios lors de la prochaine assemblée à cause de la Covid-19 ainsi que les coûts exorbitants que ce projet pourrait engendrer. La direction de Bartomeu a aussi construit et inauguré un stade, l’Estadi Johan Cruyff pour l’équipe B ainsi que l’équipe féminine du club. Il y a aussi le projet de la super Ligue européenne, une compétition qui va rapporter beaucoup d’argent approuvée par Bartomeu avant de démissionner. Mais là encore ce n’est qu’un projet et rien indique que la nouvelle direction va cautionner cette décision.

La direction a été à la tête d’une équipe qui a gagné plus de 10 trophées en 6 ans ce qui est quelque chose d’extraordinaire mais les Remontada consécutives subies à Rome, à Anfield ainsi que le déculotté subi contre le Bayern Munich constituent les gros points noirs de ce mandat et ces points noirs nous emmènent justement au passif de cette direction.

Comme passif, hormis les multiples déconvenues sportives (Remontada et défaite 8-2 face au Bayern), la direction de Josep Maria Bartomeu a commis d’autres erreurs sur le plan administratif.

1- Le dossier Neymar : Le président Bartomeu a réussi l’exploit de perdre Neymar à la faveur d’une clause qu’il pensait être un frein aux différents prétendants du brésilien.

2- Les flop au marché des transferts : Sous les conseils de Pep Segura comme directeur sportif, Bartomeu a signé des joueurs comme André Gomes, Paco Alcacer, Paulinho et même Arturo Vidal sous prétexte que le football est beaucoup plus physique et qu’il faut densifier le milieu de terrain, au détriment des joueurs techniques issus notamment de la Masia. Et on connaît tous le résultat de ces transferts… Échec !

3- Ternir la relation amicale du Barça avec les autres clubs : Faute de personnes compétentes pour négocier avec les clubs ainsi qu’avec les joueurs pistés, la direction est allée jusqu’à forcer les joueurs à aller au clash avec leurs clubs pour dire publiquement qu’ils veulent venir au Barça et faire la grève en séchant les entraînements. On se souvient des cas de Marco Verratti parti au clash avec le PSG pour forcer un éventuel transfert au Barça. Ousmane Dembélé lui aussi est allé au clash avec les dirigeants du Borussia Dortmund afin de venir au Barça. C’était aussi la même chose avec Coutinho à Liverpool. Autre chose, le Barça a aussi capoté des transferts à la dernière minute. Par exemple ils ont capoté le transfert de Malcolm à l’AS Roma pour le faire venir au Barça. Ils ont essayé de capoter le transfert de Alcantara à Liverpool.

4- Les prolongations de contrat inutiles : Certains joueurs dans l’effectif Barça, à l’image de Jordi Alba et Samuel Umtiti ont gagné le gros lot en prolongeant leur contrat. Ils ont des contrats qui courent respectivement jusqu’au 30 Juin 2024 et 2023 sous prétexte d’ajuster les clauses. Ces contrats ont fait exploser la masse salariale et avec le Coronavirus, le club doit négocier des baisses de salaires pour minimiser les manques à gagner. Ce qui va avoir des conséquences sur la nouvelle direction qui arrive qui doit compenser cette baisse de salaire sur les autres années de contrat restantes notamment avec les transferts qui courent sur de longues durées.

5- Le Barça Gate : La police catalane confirme que la direction de Bartomeu a été impliqué dans cette affaire et que l’argent du club a été utilisé pour payer une firme afin de salir l’image des cadres du vestiaire ainsi que de leurs proches.

6- Le transfert des joueurs brésiliens à presque chaque saison : Le Barça a eu par le passé une histoire d’amour avec les footballeurs brésiliens comme Romario, Rivaldo, Ronaldinho.. Mais depuis quelques temps notamment après le transfert de Neymar, le Barça achète que des flops. André Cury, le scout qui était en charge de visualiser les jeunes Brésiliens envoie que des flops au Barça. Exemple Douglas, acheté en 2015 et qui enchaîne les prêts à chaque saison. Vitinho acheté sous Valverde pour intégrer l’équipe B, Emerson qui est prêté au Betis Séville et tout récemment Mateus Fernandes recruté par Abidal dans des circonstances pas trop claires et sans oublier Gustavo Maia recruté pour jouer au Barça B. Tous ces achats ont bloqué l’éclosion des pépites de la Masia qui était la clé du succès du Barça jusqu’à 2015.

7- La fausse reconstruction annoncée : Après l’humiliation contre le Bayern Munich, les déclarations à chaud des joueurs et des dirigeants ont annoncé une reconstruction à tous les niveaux et au final il n’y a eu que 4 nouveaux joueurs signés. Ensuite ils ont forcé des joueurs cadres tels que Suarez ou Rakitic à quitter le navire. Pire même, ils ont vendu Suarez et Rakitic pour moins de 10 millions alors qu’ils sont en difficulté financière pour signer d’autres joueurs. Certes, ils ont économisé les gros salaires de ces deux joueurs mais deux ans de cela, le Barça avait la possibilité de vendre Rakitic pour plus de 80 millions d’euros au PSG. Ils ont refusé cette option alors que dans l’effectif il y a Aleña et même Riqui Puig qui pourraient le remplacer valablement. Ils ont attendu jusqu’en 2020 pour le donner au FC Séville pour environ 5 millions. Quelle incohérence !

8- L’affaire Messi : Le feuilleton de l’été. Bartomeu a réussi l’exploit de provoquer la colère de Messi. L’argentin a voulu quitter son club de coeur à cause des problèmes avec la direction de Bartomeu sur plusieurs points notamment l’absence de projet sportif et les recrutements catastrophiques où Bartomeu a menti droit dans les yeux à son capitaine en lui disant qu’il n’allait pas signer Griezmann. Et enfin Griezmann est arrivé pour jusqu’à présent être l’un des plus gros flops du Barça. Le pire c’est que Bartomeu savait que Messi allait partir depuis le mois de juin-juillet mais il a quand-même réussi à garder l’argentin de force en s’appuyant sur une clause avec l’aide de la Liga qui ne voulait aussi pas perdre une icône comme Messi qui représente une grosse valeur marketing pour le championnat. Cette affaire a aujourd’hui pesé sur la balance dans le départ de Bartomeu car c’est elle qui a déclenché la motion de censure.

Et comme dans le bilan il n’y a pas que les actifs et les passifs, on va maintenant s’intéresser aux capitaux du Barça. Avant l’administration de Rosell et celui de Bartomeu, le Barça n’avait pas de sponsors maillots. Ce qui traduisait en quelque sorte le slogan Més que un Club. Mais avec Rosell puis Bartomeu dont l’objectif était de faire des profits, le Barça a été sponsorisé par Qatar Airways et maintenant Rakuten. Et ces sponsors rapportent énormément d’argent à la direction. La politique d’externalisation du club, la vente d’abonnements constituent les principales sources économiques du club catalan. En 2019, le Barça était avec Bartomeu le club qui a généré le plus de revenus et à l’heure actuelle, le Barça est le Club le plus riche du monde devant le Real Madrid et Manchester United avec 841 Millions d’euros de revenus. Un chiffre record et les experts avaient prévu des revenus aux alentours d’un milliard pour 2021 malheureusement le Coronavirus est passé par là. Et Bartomeu avant de démissionner a rappelé que sous sa direction le Barça est devenu un Club richissime et qu’il espère que la nouvelle direction puisse continuer dans cette voie sur le plan financier.

Les conséquences

Le départ de Bartomeu aura des conséquences négatives notamment à court et moyen terme et aussi des conséquences positives. Comme conséquence négative, la nouvelle direction va supporter la gestion catastrophique du club, notamment au niveau des contrats. Cette nouvelle direction ne peut pas recruter énormément pour faire la reconstruction tant souhaitée surtout à cause du Covid. La direction va devoir travailler avec ses joueurs pour la plupart en dessous de leur niveau et ses groupes de joueurs sont Le fruit de la direction de Bartomeu. Peu importe celui qui sera élu entre Font ou Laporta, le problème institutionnel ne va pas être résolu du jour au lendemain.

Comme conséquence positive, le Barça pourrait garder finalement Lionel Messi jusqu’à la fin de sa carrière car Bartomeu, le principal problème de Messi est parti. On peut aussi assister à une nouvelle émergence des pépites du Barça qui étaient abandonnées par cette direction. Sur le long terme, le Barça pourrait recommencer à dominer l’Europe comme ce fut le cas en 2009 et 2011.

Anderson Taylor John

Étudiant en Sciences Comptables à l'INAGHEI. Passionné du sport et de la culture générale.

7 thoughts on “Démission de Bartomeu : bilan et conséquences sur les années à venir

  1. You can certainly see your enthusiasm in the work you write. The sector hopes for more passionate writers such as you who are not afraid to mention how they believe. At all times go after your heart. Chrystel Wit Nicolina

  2. My brother suggested I might like this website. He used to be totally right. This publish truly made my day. You can not imagine just how so much time I had spent for this information! Thank you!| Peggie Galen Sailesh

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please wait...

Inscrivez-vous à notre lettre d'information

Voulez vous être notifié de nos derniers articles? Entrez votre nom et votre adresse électronique.