« La voyance est un châtiment des dieux», dixit Frankétienne

« La voyance est un châtiment des dieux», dixit Frankétienne

L’écrivain haïtien, l’un des initiateurs du mouvement spiraliste, Frankétienne, qui s’était considéré comme athée, parle de providence et de divine miséricorde au regard de son rétablissement de la covid-19 lors de son passage le mercredi 22 juillet 2020 sur le plateau de Le Point, l’émission incontournable de la télé Métropole.

Ce virus, responsable de la covid-19, qui est selon lui un virus méchant et vicieux s’est manifesté chez lui vers la fin du mois d’avril. Frankétienne témoignait alors de son expérience avec la maladie dans cette émission présentée par Wendell Théodore sur la chaîne 52. Le poète qu’il est « s’enlisait dans cet enlisement voluptueux d’une fièvre pernicieuse à la fois douce et chaude.» De là entre en scène la mystérieuse histoire de cette voix dite divine qui l’a déjà tout prédit depuis la fin du mois de février et prescrit des médicaments spécifiques pour le rétablissement. Mais il n’a pas caché les séquelles que lui a laissées la maladie : des perturbations cardiaques et un orteil, le gros, en inactivité. Toutefois, il continue de se munir d’un masque pour se protéger et protéger son entourage : geste qu’il estime que la majorité des personnes de son département ne fait pas.

L’artiste a profité pour affirmer qu’il a subi une prostatectomie (ablation de la prostate) en 2001 aux États-Unis grâce au support d’un de ses anciens étudiants, pendant qu’il n’avait pas un sou. Il a insisté pour dire que : « Dieu ce sont les occasions opportunes qui se présentent à travers quelqu’un, un événement […]».

Il a été aussi frappé par un accident vasculaire cérébral qui a causé seulement l’explosion du nerf sensitif de son oreille droite : ce qu’il considère comme peu par rapport à ceux qui se voient perdre l’usage de leurs membres, avoir des difficultés de langage et ceux qui sont morts pour moins que ça. Il répète que c’est la miséricorde de Dieu.

S’il se révélait assez étrange que Jean-Pierre Basilic Dantor Franck Étienne d’Argent annonce sa mort pour l’année de ses 84 ans, plus précisément le jour de son anniversaire (12 avril), il est encore plus surprenant que «l’athée» de jadis parle aujourd’hui de la miséricorde divine.

Daphkerlie Jean Baptiste

Jean Baptiste Daphkerlie est étudiante en psychologie au Campus Henry Christophe de l' Université d'État d'Haïti à Limonade. Ayant toujours été attirée par tout ce qu'il y a de tabou dans la société haïtienne, elle voit en Sun Variété la voie idéale pour faire entendre son opinion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please wait...

Inscrivez-vous à notre lettre d'information

Voulez vous être notifié de nos derniers articles? Entrez votre nom et votre adresse électronique.