Les véritables problèmes du Barça

Les véritables problèmes du Barça

Une direction incompétente, un vestiaire avec trop de pouvoir, un Setien valverdesque !

Après une première partie de saison assez catastrophique marquée par des défaites à Bilbao, à Levante et l’élimination en demi-finale de Super coupe d’Espagne contre l’Atletico de Madrid, la direction du FC Barcelone a finalement décidé de licencier le très décrié Ernesto Valverde pour le remplacer par Quique Setien.

Un changement radical qui allait déboucher sur un jeu de possession plus fluide (notamment lors des premiers mois de Setien) mais l’équipe alterne entre le bon, le moins bon et parfois même le mauvais en terme de résultats. Ce qui a d’ailleurs été prévisible puisque l’équipe a changé de coach, donc changement de discours, de manière de jouer… Les joueurs prendront du temps à assimiler complètement les directives du coach. Bien sûr que l’éviction de Valverde n’est pas et ne sera jamais une mauvaise chose surtout avec les deux remontada consécutives à Rome et à Anfield, mais quand on regarde le Barça jouer même après Valverde, on voit que l’équation du problème du Barça est plus complexe qu’il n’en a l’air et qu’il ne se résume pas seulement à la fainéantise de Valverde. Quels sont donc les véritables problèmes du FC Barcelone?

1- L’incompétence de la Direction du Barça

Le triplé Liga – Coupe du Roi – Ligue des champions remporté en 2015 a contribué de manière positive mais aussi négative dans les pages d’histoire du FC Barcelone. Car ce triplé a permis à Bartomeu et son équipe de remporter les élections et ainsi battre Joan Laporta qui jusqu’à aujourd’hui est pour beaucoup de personnes le meilleur président de l’histoire du Club. Après ce triplé, la direction du Barça avec Pep Segura comme directeur sportif multiplie les bévues au mercato. Segura avait fait des déclarations dans le sens que le football a changé et qu’il vaut mieux pratiquer un jeu plus direct et avoir des joueurs physiques dans l’effectif du Barça au lieu d’avoir des joueurs techniques avec de petits gabarits et donc peu de qualités physiques.

C’est ce qui a d’ailleurs occasionné les recrutements de Arda Turan, de André Gomes, de Paulinho et plus récemment de Arturo Vidal. Des joueurs qui n’ont pas forcément le style de jeu de position du Barça et qui resteront comme des flops dans l’histoire du club à l’exception peut être de Vidal. Mais ce choix de recruter les joueurs physiques est en partie dû à la présence de la MSN qu’on voulait en quelque sorte préserver de toute tâche défensive. Il fallait donc avoir des milieux de terrain physiques, athlétiques et box to box pour couvrir les espèces laissés par Messi, Suarez et Neymar. Pep Segura a aussi milité pour la venue de Valverde à la tête du Barça. Donc il a aussi contribué d’une autre manière à détruire petit à petit la philosophie du Barça.

En dehors de ça et malgré la dissolution de la MSN, les autres recrutements n’ont pas été incroyables non plus malgré le départ de Segura et la venue d’Éric Abidal. Aujourd’hui le Barça se retrouve avec un banc peu profond avec des joueurs en équipe B la majeur partie de la saison pour pallier aux éventuels suspension et absence des joueurs de l’équipe A. Ce qui n’est pas une mauvaise chose mais si la direction recrutait intelligemment, il y aurait quand même du lourd sur le banc. Les recrutements de Coutinho, de Todibo et de Malcolm pour ensuite les prêter ou les vendre témoignent de l’incompétence de cette direction.

Contre Napoli par exemple le week-end dernier, en absence de Busquets et Vidal, sur les 11 joueurs présents sur le banc du Barça, il y a avait 2 gardiens dont un du Barça B et seulement Firpo, Puig et Neto de l’équipe A alors que la direction a vendu Arthur à la Juventus et oblige Setien à ne pas faire appel au joueur soit disant qu’il n’a plus la tête au Barça. Aujourd’hui, faute de recrutement à la hauteur des attentes, le Barça continue à dépendre de Messi qui a déjà 33 ans et jusqu’à présent on ne sait jamais comment va être l’après Messi.

En dehors des recrutements, la direction a sali l’image de plusieurs joueurs du club. On se souvient du fameux épisode dénommé Barça Gate, où une firme étrangère qui était de mèche avec Bartomeu a sorti des informations sur les proches de certains joueurs après le licenciement de Valverde. Éric Abidal a aussi critiqué publiquement les joueurs après l’éviction de Valverde soit disant que certains joueurs voulaient le départ du coach ce qui a d’ailleurs poussé Messi, le capitaine du Barça à répondre Éric Abidal, le directeur sportif en lui indiquant de faire son travail et que s’il critique les joueurs, il doit donner des noms
Passons maintenant au deuxième point.

2- Un vestiaire avec trop de pouvoir

Travailler dans les grandes équipes et notamment au FC Barcelone comme coach n’est jamais une chose facile surtout si vous ne possédez pas un grand CV comme entraîneur. Pep Guardiola (peut être le meilleur coach de l’histoire du Club) a laissé le Barça en voyant qu’il n’arrivait plus à avoir les contrôles du vestiaire et sans oublier les conflits avec la direction. Les joueurs cadres de l’effectif comme Messi, Busquets, Suarez, Piqué et par le passé Neymar ne sont pas des personnalités faciles à diriger. Luis Enrique avait démissionné à cause de ce vestiaire. On se souvient que Neymar avait menacé de partir après un clash avec l’adjoint d’Enrique, Juan Carlos Unzué qui était pressenti pour être le successeur de Lucho. La direction a tout de suite viré Unzué.

Ernesto Valverde est resté deux saisons et demie sur le banc du Barça malgré Anfield et Rome parce qu’il avait le vestiaire dans sa poche. Mais comment a-t-il pu avoir ce vestiaire en poche? La réponse est simple: en faisant jouer les joueurs qui ont un statut dans le vestiaire. Ces joueurs sont devenus indéboulonnables dans le onze de Valverde même s’ils sont en méformes. Valverde accordait aussi des jours de repos aux joueurs même après les défaites et la préparation physique sur Valverde n’a jamais été intense et les joueurs ont toujours payé cette nonchalance en milieu de saison.

Ce vestiaire aime donc le confort et les joueurs soutenaient publiquement Valverde parce qu’il n’est pas du genre à aller à l’encontre des statuts.

Et au Barça quand tu es du genre à aller contre les désirs des cadres du vestiaire, forcément vous n’allez pas réussir. C’est ce qui est en train de se passer avec Setien.
Le vestiaire est en colère contre le staff de Setien notamment l’adjoint de ce dernier Eder Sarabia depuis le match contre le Réal Madrid à Bernabeu. Le vestiaire reproche à Sarabia son comportement volcanique et ses mots pas très tendre envers les joueurs lors de certaines phases de jeu du Clasico à tel point que Setien a demandé publiquement des excuses pour Sarabia lors d’une conférence de presse d’avant match. Dans quel autre club au monde a-t-on vu des joueurs en rébellion publiquement avec un coach pour des fautes techniques dans un match? Le problème allait encore refaire surface quand Messi ignore en plein match les consignes de Sarabia qui est venu lui parler lors d’une pause fraîcheur dans un match contre le Celta Vigo.

On sent qu’il existe un véritable problème dans l’environnement du Barça et le vestiaire n’est pas exempt de toute reproche. Ce qui nous ramène au troisième point, un Setien Valverdesque.

3- Un Quique Setien valverdesque

Quand Valverde entraînait l’Athletic Bilbao, il était considéré comme l’un des meilleurs coachs de la Liga. Son équipe arrive souvent à donner du fil à retordre au Barça et même au Réal Madrid. Et chaque année, l’Atletic Bilbao terminait toujours dans le Top 7 du championnat. Valverde était aussi le seul coach à avoir remporté un trophée contre la MSN (Super coupe d’Espagne 2016). Valverde était même pressenti pour remplacer Ancelotti au Réal Madrid. Mais arrivé au Barça, il s’est reposé sur ses lauriers en attendant les exploits individuels de Messi. Le Barça de Valverde est devenu une équipe prévisible, léthargique alors que quand Valverde était à Bilbao, Bilbao était l’une des équipes les plus agressives de la Liga.

Même chose avec Setien! Quand Setien entraînait le Betis de Séville, son équipe avait en moyenne la deuxième plus grosse possession d’Espagne derrière le Barça. Il était aussi l’unique coach à avoir battu le Barça au Camp Nou en liga lors de la saison 2018-2019. Setien est donc arrivé au Barça avec un discours Cruyffiste, qui a fait rêvé tous les fans adeptes du beau jeu. Il a déclaré que “Si mon équipe gagne en jouant mal, je rentrerai chez moi déçu”.

En bon tacticien, lors des premiers mois, Setien a vite compris le problème de l’équilibre du Barça et a instauré un 3-5-2 pour compenser le vide laissé par Messi en phase défensive sur le côté droit. Mais quand le Barça rencontre ses premiers problèmes sur le terrain de Valence (défaite 2-0) et que les résultats ont un peu baissé (élimination en Coupe du Roi contre Bilbao 1-0 à San Mamés), Setien a compris que les joueurs prendront du temps à assimiler ces consignes et est retourné au 4-3-3 habituel en faisant jouer les joueurs avec un grand statut au vestiaire comme les Vidal, les Rakitic, les Sergi Roberto au détriment de Fati, de Puig et d’Arthur. Sergi Roberto n’a plus le niveau pour être titulaire au Barça mais il est le 4e capitaine de l’équipe. Vaut mieux mettre Puig sur le banc au lieu de Sergi pour ne pas subir la foudre des cadres. Et depuis l’épisode de Sarabia, Setien abandonne ses principes Cruyffistes pour adopter ceux de Valverde. Des changements tardifs, des mauvais choix et aujourd’hui il se retrouve sur la sellette. On constate que Setien comme Valverde n’a pas les couilles pour diriger ces groupes de joueurs. Depuis quelques temps on se demande combien de fois Setien est rentré chez lui déçu car le Barça joue très mal depuis que Setien a abandonné ses idées pour plaire aux vestiaires.. Setien a même fait un pacte à ses joueurs selon la presse pour que ces derniers mettent de côté le conflit pour mieux jouer en LDC car il sait que ses jours sont comptés à la tête du club.

Donc le confort du vestiaire, l’incompétence de la Direction et le choix de coach avec de faibles personnalités sont les véritables problèmes de ce Barça. Cette équipe du Barça possède un effectif qui n’a plus faim! Ces joueurs ont tout gagné avec le club et c’est la faute de la Direction qui aurait due renouveler l’effectif. Aujourd’hui il y a plus de 9 joueurs trentenaires dans un effectif de 26 joueurs. Il n’y a peut être plus de discours pour motiver ces joueurs à aller chercher une autre Ligue des champions.

Ils ne peuvent pas offrir mieux que ce qu’ils proposent actuellement, en terme d’efforts et de niveau de jeu. Dommage que Riqui Puig, Ansu Fati ne peuvent pas avoir un rôle plus important aujourd’hui! Quelques heures avant d’affronter le Bayern Munich, le niveau du Barça inquiète ses fans. Seul le facteur Messi génère un peu d’optimisme chez les catalans !

Anderson Taylor John

Étudiant en Sciences Comptables à l'INAGHEI. Passionné du sport et de la culture générale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please wait...

Inscrivez-vous à notre lettre d'information

Voulez vous être notifié de nos derniers articles? Entrez votre nom et votre adresse électronique.