Paco et ses records inégalés depuis plus d’un demi-siècle…

Paco et ses records inégalés depuis plus d’un demi-siècle…

Le football se résume en art pour les joueurs, en passion pour les fans et en record pour les deux.

Les records font l’essence même d’un sport comme le football, c’est ce qui a toujours mis les amoureux du foot dans une divergence continue, tantôt pour une équipe qui sait comment faire du beau jeu par ses joueurs et ayant remporté plus de titres qu’une autre, ou tantôt pour un joueur qui sait comment manier un ballon et détenant beaucoup plus de titres individuels et collectifs qu’un autre.

Des joueurs exceptionnels ont fait surgir de nulle part un amour inconditionnel dans le cœur des fans. Chaque joueur a un style de jeu unique, chaque génération pratique un style plus intelligent que le précédent. Dans les années 50, le football n’avait pas un style aussi chatoyant que ce que l’on vit aujourd’hui. Au début de la seconde moitié du XXe siècle, le monde footballistique fit la découverte d’un talent pur qui allait marquer le cœur et l’esprit de plus d’un. Il s’appelle Paco Gento, mais pour le foot ce fut « La Galerna del Cantabrico »!

Né le 21 octobre 1933 à Guarnizo (Cantabrie) sous le nom de Francisco « Paco » Gento. Il fait ses débuts en pro avec le Racing de Santander puis rejoindra le Real Madrid dont il portera le maillot pendant 18 ans (1953-1971). Son pied fort fut le gauche et il jouait comme ailier, il combinait vitesse et technique, ce qui fait de lui un véritable monstre pour les défenses adverses. Gento était étincelant sur le terrain, avec ses coéquipiers (Di Stefano, Puskas, Rial, etc.) le Real Madrid pratiquait le football de la perfection. Il fut un titulaire indiscutable dans l’équipe du Real ayant remporté 5 Coupes des Clubs Champions Européens (Ligue des Champions actuel) consécutives (1956-1960).

Paco était un passionné du foot, il fut un prodige dans ce sport ce qui lui a valu le surnom de « La Galerna del Cantabrico » puisqu’il incarnait la perfection avec son pied gauche. 19 ans de carrière en pro lui a permis de gagner beaucoup de titres et de mettre des records qui peuvent être battus mais ne le sont pas encore.

Avec plus de 20 titres gagnés au cours de sa carrière, il détient plusieurs records depuis plus d’un demi-siècle, il est le seul ayant remporté 12 fois le championnat espagnol (1954, 1955, 1957, 1958, 1961, 1962, 1963, 1964, 1965, 1967, 1968 et 1969) derrière lui il y a l’homme sextuple ballon d’or (Lionel Messi) qui en a 10. La Galerna del Cantábrico pose encore sa marque sur la ligue des champions en étant dans un premier temps l’homme le plus titré dans cette compétition (6), Christiano Ronaldo vient juste après en ayant 5 et dans un second temps le seul joueur a participé à 15 éditions de LDC, joué 8 finales et gagné 6 (1956, 1957, 1958, 1959, 1960 et 1966).

Malgré son exceptionnel parcours en club on ne peut pas dire autant de lui avec la sélection espagnole. Il compte 43 apparitions et a pu atteindre les filets à seulement 5 reprises, 2 participations à la coupe du monde où les tours de magie qu’il faisait avec la balle semblaient inexistant puisqu’il n’a jamais eu la chance d’en gagner une et d’ailleurs c’est l’un de ses regrets comme il l’explique « La seule chose qui me manque, c’est la coupe du monde. Si j’avais réussi à la gagner, j’aurais tout gagné ».

Il reste une figure emblématique du foot mais à l’instar de Raul, Messi et tant d’autres joueurs au niveau du club, pour ses efforts sans succès au sein de sa sélection.

Wilensky Phanord

Je suis Wilensky PHANORD, étudiant à l'INAGHEI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please wait...

Inscrivez-vous à notre lettre d'information

Voulez vous être notifié de nos derniers articles? Entrez votre nom et votre adresse électronique.