Qu’en est-il de LIBRA aujourd’hui ?

Qu’en est-il de LIBRA aujourd’hui ?

La crypto-monnaie du géant des réseaux sociaux américain (Facebook), LIBRA, qui devrait être lancée au mois de juin de l’année dernière, le sera peut-être fin 2020.

Son lancement fut mis en veille à cause de l’inquiétude des gouvernements de certains pays, tels les USA, France, Angleterre, etc… qui ne voulaient pas laisser entre les mains de Mark Zuckerberg, une monnaie, aussi puissante qui pourrait devenir une monnaie universelle, puisque Facebook recèle près de deux milliards d’utilisateurs dans le monde.

Malgré que ce projet ait soulevé des controverses dans le monde de l’économie, des critiques qu’il avait subi et que son lancement fut retardé de plus d’un an, le résident de la Silicon Valley ne s’est pas déclaré vaincu. Ainsi, après plusieurs mois de modification sur le projet, LIBRA est bel et bien de retour pour son ultime combat de lancement.

« L’association table désormais sur un lancement officiel d’ici fin 2020, même si le nombre initial de « stablecoins » (les cryptomonnaies indexées à des devises) et leur calendrier de mise en service reste à déterminer », a-t-on lu sur France 24.

Après plusieurs analyses par différents gouvernements et surtout celle du congrès américain, le PDG de Facebook devrait revoir sa position en ce qui concerne son objectif. L’idée d’avoir une monnaie mondiale n’est plus de mise. Pour cela, son plan de secours est de proposer plusieurs monnaies locales, mais elles devraient s’appuyer à une seule monnaie conventionnelle qui est LIBRA. On aura alors ; LibraUSD (monnaie de l’USA), LibraEUR (monnaie de l’UE), LibraGBP (monnaie Britannique) et LibraSGD (monnaie du Singapour).

Toute cette répartition a un hic, selon le PDG et co-fondateur d’eToro. « Le principal inconvénient de ces changements est que le système est moins ouvert et moins décentralisé… »

Depuis le sursis qu’avait pris le lancement de LIBRA en juin dernier, plusieurs partenaires ont résilié leur contrat, c’est le cas de MasterCard, Visa, eBay et Stripe.
Mark Zuckerberg joue sa dernière carte pour que le lancement de LIBRA se fasse à la fin de cette année. Il entreprend des démarches auprès de la FINMA (Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers) pour l’obtention d’une licence qui donnera à sa crypto-monnaie l’étiquette de système de paiement. Toutefois il avoue qu’aucune action ne sera entreprise sans l’aval des autorités de régulation.

Wilensky Phanord

Je suis Wilensky PHANORD, étudiant à l'INAGHEI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please wait...

Inscrivez-vous à notre lettre d'information

Voulez vous être notifié de nos derniers articles? Entrez votre nom et votre adresse électronique.