Spoutnik V : un vaccin Russe contre la Covid-19

Spoutnik V : un vaccin Russe contre la Covid-19

Après la chloroquine et le Covid-Organics qui ont fait parler d’eux comme des médicaments renfermant des propriétés adéquates pour guerir les personnes infectées par le coronavirus, la Russie présente aujourd’hui « Spoutnik V » le tout premier vaccin contre la pandémie.

Dans une conférence de presse, ce mardi 11 août 2020, Vladimir Poutine affirme que le ministère de la santé russe a déjà donné à l’Institut Nikolaï Gamaleïa, un centre de recherche d’Etat en épidémiologie et microbiologie, l’autorisation réglementaire de développer le tout premier vaccin Russe contre le nouveau coronavirus.


« Spoutnik » ce nom vous dit quelque chose n’est ce pas? En effet, le vaccin a été baptisé « Spoutnik V », en référence au satellite soviétique (Spoutnik 1), premier engin spatial mis en orbite autour de la terre, le 4 octobre 1957.

Il est vrai qu’aucune étude détaillée n’a été publié pour déterminer l’efficacité du vaccin,cependant, Vladimir Poutine reste optimiste sur la question. « Je sais qu’il est très efficace, qu’il permet de développer une forte immunité et, je le répète, il a passé tous les tests nécessaires. » a déclaré le président russe qui affirme que le vaccin avait été administré à l’une de ses filles.

Selon Tatiana Golikova, vice-première ministre chargée des questions de santé, le gouvernement russe procédera d’abord, dans les prochaines semaines, à la vaccination des personnels médicaux, puis des enseignants. Le reste de la population devrait être vacciné à partir de la mise en circulation du vaccin qui est prévu pour le 1er janvier 2021, selon le registre national des médicaments du ministère de la santé.
Selon Kirill Dmitriev, président du fonds souverain russe impliqué dans le développement de ce vaccin. « Plus d’un milliard de doses » ont été précommandées par 20 pays étrangers, tout en précisant que la phase 3 des essais commencera ce mercredi.

Le ministère de la santé russe a, pour sa part, affirmé que « des essais cliniques sur plusieurs milliers de personnes allaient continuer », mais que la double inoculation du vaccin « permet de former une immunité longue », pouvant durer « deux ans ».

Comme ça a été le cas pour la chloroquine et le Covid-Organics, l’OMS est restée sceptique lorsque la Russie avait affirmé que son vaccin était presque prêt. »Nous sommes en étroit contact avec les Russes et les discussions se poursuivent. La pré-qualification de tout vaccin passe par des procédés rigoureux », a souligné Tarik Jasarevic, le porte-parole de l’organisation mondiale de la santé, lors d’une visio-conférence de presse.

Marckenley Élie

Marckenley Elie, est un communicateur social et un orateur très prometteur. Il est passionné de lecture et amoureux de l'écriture. Jeune poète et Romancier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please wait...

Inscrivez-vous à notre lettre d'information

Voulez vous être notifié de nos derniers articles? Entrez votre nom et votre adresse électronique.