The great wall of AT Madrid

The great wall of AT Madrid

Simeone a dominé l’antre de son adversaire comme Zeus et son armada de dieux qui règnent sur l’Olympe. Ce mercredi 11 mars 2020, les Reds de Liverpool dans un mythique Anfield Road affrontaient les Colchoneros venus directement du royaume d’Espagne.

Les Reds qui sont les tenants actuels du titre de la LDC, emmenés par un Jürgen Klopp face aux Colchoneros du charismatique Coach Argentin Diego Simeone ont buté sur une vaillante équipe qui s’en remet à son portier pour déjouer les assauts Liverpooldiens. Malgré deux buts encaissé en 120 minutes, Oblak a été tout simplement trop fort pour Liverpool.

Toute histoire a ses héros, les héros de ce soir c’étaient la charnière défensive de l’équipe de El Cholo. Il y avait en défense centrale Savić et Felipe, les deux latéraux dont le Brésilien Renan Lodi et l’Anglais Kieran Trippier. Cette défense s’est montrée très solide tout au long de la partie de quoi semer le doute dans la tête des Liverpooldiens. En plus des performances hors normes de ces hommes, il y avait quelqu’un de spécial qui nous gratifie depuis plusieurs années des spectacles à couper le souffle, c’est le portier Slovène Jan Oblak. Si ce dernier ne brille pas trop avec son pays faute de cadre, il le fait à chaque match et de la plus belle des manières dans son club, l’Atletico de Madrid. Le portier Slovène a sorti pas moins de 10 parades pour maintenir son équipe dans le match. Il est vrai qu’ils trébuchent en Liga mais ils ont accompli ce soir quelque chose digne des grands Gladiator. Ils ont éliminé le potentiel champion de cette Ligue des champions.

Ils ont subi le match pendant près de 100 minutes mais ils ont bien exécuté leur plan et n’ont pas hésité à marquer à chaque fois qu’ils ont eu l’occasion de le faire. Sur deux opportunités de contre et une erreur monumentale du portier des Reds, le réalisme des colchoneros a pris le dessus 3-2 contre des Reds visiblement trop arrogants envers cette équipe de guerriers.
Les Reds étaient l’équipe à battre et Simeone l’a bel et bien fait ce soir dans l’imprenable forteresse d’Anfield.

Cet exploit a été le fruit de la patience et du jeu défensif. Sans cette charnière défensive, l’équipe de l’Atletico n’aurait pas passer ce tour dans la compétition. Ils ont combattu avec vaillance, détermination, courage, orgueil, et surtout la tête bourrée de conviction, ils ont su ce qu’ils voulaient pendant tout le match. Ils ont hérité de la mentalité de leur Coach qui malgré les moments de disette nous montre ses qualités hors du commun.

Malgré l’exploit d’aujourd’hui le travail à faire est encore long. Il reste beaucoup d’équipes, quoique en méforme, à battre dans cette ligue des champions 2019-2020 si les hommes de Cholo veulent gagner cette compétition. Espérons qu’ils ont appris des différentes finales perdus. Liverpool n’est plus là mais l’Europe est prévenu car cette équipe a du cœur. Ils sont devenus des potentiels favoris à la victoire finale car éliminer le champion n’est pas donné à n’importe qui.

Collaborateur

Collaborez avec nous, envoyez vos textes à l'adresse [email protected]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please wait...

Inscrivez-vous à notre lettre d'information

Voulez vous être notifié de nos derniers articles? Entrez votre nom et votre adresse électronique.