TikTok porte plainte contre Donald Trump

TikTok porte plainte contre Donald Trump

Suite au décret bannissant l’application TikTok du sol américain, signé le 6 août dernier par le président Donald Trump, la plateforme de partage de vidéos chinoise décide de porter plainte contre l’administration de Trump.

Depuis plusieurs mois, l’application créée par le groupe chinois ByteDance, subissait toutes sortes de menaces venant de la personne de Donald Trump. Le numéro 1 de la maison Blanche était resté inexorable sur son intention de bannir TikTok aux États-Unis. Le 6 août, il a décidé de signer le décret interdisant la présence de l’application sur le sol américain. Dans la foulée de cette décision radicale de Donald Trump, les responsables de Tik Tok ont décidé de porter plainte ce lundi 24 août devant un tribunal fédéral, et conteste du même coup, le décret pris début août.

TikTok se trouve depuis plusieurs mois au milieu des querelles diplomatiques entre la Chine et les États-Unis. Donald Trump accuse l’application de partage de vidéos d’espionnage au service de la Chine, une déclaration qui pousse le groupe ByteDance à poursuivre Donald Trump en justice. «Nous sommes totalement en désaccord avec la position de l’administration selon laquelle TikTok est une menace pour la sécurité nationale», justifie la société dans un post de blog.

Les responsables sont allés plus loin pour dire qu’ils n’ont pas d’autres options que de faire ce qui est juste. «Avec ce décret menaçant d’interdire nos opérations américaines – éliminant au passage la création de 10.000 emplois aux États-Unis et nuisant irrémédiablement aux millions d’Américains qui se tournent vers cette application pour se divertir et tirer un moyen de subsistance particulièrement vital pendant la pandémie – nous n’avons tout simplement pas le choix», ajoute la société.

TikTok dans sa plainte parle aussi d’une exigence de Donald Trump qui a demandé à plusieurs reprises qu’une proportion conséquente du prix de la vente éventuelle de TikTok par ByteDance revienne aux caisses de l’État américain. Sans oublier que plusieurs acquéreurs potentiels sont sur les rangs, dont le groupe informatique Microsoft. «Les demandes du président pour des paiements n’ont aucun rapport avec ce soi-disant inquiétudes pour la sécurité nationale», assène TikTok.

TikTok estime que Donald Trump abuse de ses pouvoirs en utilisant à tort l’IEEPA (International Emergency Economic Powers Act), un texte qui autorise le président à prendre des décisions vitales en matière de commerce dans le cas d’une urgence nationale. Aujourd’hui cette application chinoise se trouve en difficulté et l’une des solutions envisagées pour éviter l’interdiction d’utiliser l’application aux États-Unis, est le rachat des activités américaines de TikTok par une entreprise américaine.

Rappelons que le décret doit entrer en vigueur le 20 septembre prochain, selon des modalités qui restent à définir par le gouvernement de Donald Trump.

Marckenley Élie

Marckenley Elie, est un communicateur social et un orateur très prometteur. Il est passionné de lecture et amoureux de l'écriture. Jeune poète et Romancier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please wait...

Inscrivez-vous à notre lettre d'information

Voulez vous être notifié de nos derniers articles? Entrez votre nom et votre adresse électronique.