Trombe marine à Fort-Liberté : « Non, ce n’est pas un phénomène apocalyptique »

Trombe marine à Fort-Liberté : « Non, ce n’est pas un phénomène apocalyptique »

La nature peut offrir en spectacle des phénomènes des plus extraordinaires. En effet, dans l’après-midi de forte pluie du 25 juillet, la ville de Fort-Liberté a été l’heureux théâtre d’une trombe marine.

La période allant du 1er juin au 30 novembre coïncide à la saison cyclonique en Haïti. Ceci explique pourquoi il pleut abondamment ces derniers jours. Sous une pluie battante, aux environs de 16 heures, il s’est produit une trombe marine dans la ville de Fort-Liberté, chef-lieu du département du Nord-Est. Dans une vidéo partagée en boucle sur les réseaux sociaux, les internautes s’émerveillaient du spectaculaire phénomène.

Téléchargez la vidéo

En effet, une trombe marine est une masse nuageuse ou liquide de très petit diamètre (20 m environ) soulevée en colonne et animée d’un mouvement rapide de rotation. Les trombes naissent sous des nuages orageux et s’accompagnent d’orages, de grêle, de vents violents et causent le plus souvent d’importants dégâts. Elle est provoquée par des conditions nécessaires d’instabilité tels que fort réchauffement diurne, humidité de surface, air froid et sec en altitude. Sa durée de vie ne dépasse pas quelques minutes.

Il est à noter que la vaste majorité des trombes marines sont de type d’air froid et se rencontrent dans les Tropiques mais un certain nombre se produit dans les latitudes plus élevées. Elles sont assez courantes entre autres le long de la côte européenne, des îles Britanniques, des mers Méditerranée et Baltique. Elles sont particulièrement fréquentes au large des côtes de la Floride et de ses Keys . Les trombes peuvent se développer autant sur les eaux salées que les lacs et rivières d’eau douce puisque l’instabilité atmosphérique et les vents sont les seuls critères en cause. Ainsi, on rapporte régulièrement des trombes marines sur les Grands Lacs d’Amérique du Nord. En général, elles vont se produire à l’intérieur de 100 kilomètres des côtes. Ce n’est donc pas un signe de « la fin prochaine du monde », comme certains pourraient le croire.

On relève environ 160 trombes marines par année en Europe, les Pays-Bas en signalent le plus grand nombre, soit 60. Viennent ensuite l’Espagne avec 30 (en majorité dans la région de Barcelone), l’ Italie avec 25, et la Grande-Bretagne avec 15.

Les incidents de trombes marines ayant causé des dommages sérieux sont assez rares, mais quelques-uns sont assez célèbres. Elles peuvent toutefois poser problème aux embarcations. Pour sûr, la trombe marine observée dans la baie de Fort-Liberté n’aurait pas dû créer autant de surprise puisque les trombes ne sont pas des phénomènes rares en mer.

Wislin Prévil

Wislin Altaïr Prévil est étudiant à la Faculté d'Agronomie et de Médecine Vétérinaire de l'Université d'Etat d'Haïti. Amateur éclairé de lecture et d'écriture, il garde la ferme conviction que le pays tant rêvé ne peut découler que d'une jeunesse éduquée et soucieuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please wait...

Inscrivez-vous à notre lettre d'information

Voulez vous être notifié de nos derniers articles? Entrez votre nom et votre adresse électronique.